myco-

myco-

myc(o)-, -myces, -mycète Éléments, du gr. mukês « champignon » : mycologie, saccharomyces, actinomycète, streptomycine.

-myce, myc(o)-
éléments, du gr. mukês, "champignon".
————————
myco-
V. -myce.

⇒MYCO-, MYCÉT(O)-, (MYCÉT-, MYCÉTO-)élém. formants
Élém. tiré du gr. et de sa forme fléchie «champignon», entrant dans la constr. de termes sav., notamment dans le domaine de la bot. et de la méd.
A. — [Forme myco-]
1. [Le 2e élém. est non autonome, tiré du gr.] V. mycologie, mycologique (dér. s.v. mycologie), mycologue, mycose, mycosique (dér. s.v. mycose) et aussi:
mycophage, adj. et subst. (Celui, celle) qui mange des champignons (d'apr. Lar. 20e).
mycophile, adj. et subst. Amateur de champignons. Mycophile: C'est le nom que se donnent entre eux les amateurs de champignons (FRANCE 1907). [Les] réactions (...) vis-à-vis des champignons (...) vont d'une répulsion véritable de la part des peuples germaniques ou celtiques, jusqu'à une ferveur exaltée chez les Slaves et dans la majeure partie du bassin méditerranéen. D'où la distinction, formulée pour la première fois par M. et Mme Wasson, entre peuples mycophiles et peuples mycophobes (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct. deux, Paris, Plon, 1973, p.265).
mycophobe, adj. et subst. (Celui, celle) qui se refuse à manger des champignons. Voir Lévi-Strauss supra.
mycorhize, subst. fém., bot. ,,Type particulier de symbiose extrêmement fréquent, associant une espèce de champignon aux racines d'une espèce d'arbres ou de plantes vivaces bien déterminée`` (FRIEDEL 1980). L'aspergillus niger, sur milieu synthétique, l'un des travaux les plus remarquables entrepris dans ce domaine a été, plus tard, celui de Noël Bernard sur les mycorhizes endotrophes des orchidacées (Hist. gén. sc., t.3, vol.1, 1961, p.541).
mycothèque, subst. fém. ,,Local ou meuble aménagé pour conserver et étudier les champignons`` (Lar. 20e).
mycotrophe, adj. [En parlant de plantes] ,,Qui portent sur leurs racines des champignons dits mycorhizes`` (Nouv. Lar. ill. Suppl. 1907).
2. [Le 2e élém. est un subst. d'orig. gr.] V. mycoderme et aussi:
mycobactériacées, subst. fém. plur. Famille de bactéries acido-résistantes. Synon. anc. de mycobactériées (Lar. encyclop.). V. actino- ex. de LANGERON ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p.451.
mycobactérie, subst. fém. ,,Bacille acido-alcoolo-résistant, droit ou légèrement incurvé, parfois filamenteux, immobile, aérobie`` (MAN.-MAN. Méd. 1977). On sait que cette évolution, dont l'aspect dramatique vient d'être si brillamment évoqué par Penso, ne dure qu'une vingtaine de minutes chez E. Coli (...), et ceci a incité ce dernier auteur à choisir, comme matériel, une mycobactérie d'ailleurs plus «transparente» aux électrons (P. MORAND, Confins vie, 1955, p.116).
mycobactériophage, adj. et subst. [En parlant d'êtres ou de structures vivantes] (Ceux, celles) qui absorbent des mycobactéries. Qu'il s'agisse de «coliphages» ou de «mycobactériophages», les choses se passent toujours à très peu près de la même façon (P. MORAND, Confins vie, 1955, p.116).
mycocécidie (-cécidie, du gr. , - «noix de galle»), subst. fém. ,,Galle produite chez les végétaux par un champignon parasite`` (Lar. 20e). On distingue suivant la nature du parasite: (...) des mycocécidies (parasites fongiques) (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.1, 1931, p.400).
mycomycète(s)(mycomycète, mycomycètes), subst. masc. (plur.). ,,Division des champignons comprenant tous ceux qui ne se reproduisent pas par oospores ou par zygospores`` (BAILLON t.3 1891). Synon. myxomycète. Dès 1894, Petrone avait soutenu que le bacille de Koch tenait le milieu entre les mycomycètes et les schizophycètes (ROGER ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p.167).
mycothérapie, subst. fém. ,,Traitement par les substances sécrétées par les champignons`` (Lar. Méd. t.2 1972). Il est bien rare que les sérums thérapeutiques soient en cause aujourd'hui, du fait qu'ils ont été peu à peu supplantés par la chimiothérapie et la mycothérapie, elles-mêmes parfois fortement allergisantes (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p.732).
3. [Le 2e élém. est un subst. d'orig. lat.]:
mycotête, subst. fém. Une des petites têtes blanches recouvrant le mycélium. [Le] mycélium est parsemé de petites têtes blanches — ou mycotêtes — , qui sont les basides du cryptogame, la croyance à peu près générale jusqu'en ces derniers mois, c'est que les mycotêtes servaient à la nourriture des termites, et particulièrement des jeunes larves (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p.96).
B. — Forme mycéto-. [Le 2e élém. est non autonome, tiré du gr.]:
mycétologie, subst. fém. Synon. de mycologie. (Ds Lar. 20e). Mycétologue, adj. et subst. masc. fém., dér. Synon. de mycologue, mycologiste (ibid.).
mycétome, subst., pathol. ,,Syndrome clinique caractérisé par une pseudo-tumeur accompagnée en général de fistulisations multiples et contenant des grains formés par l'enchevêtrement de filaments fongiques`` (Méd. Biol. t.2 1971). Les mycétomes sont dues à des champignons divers, vivant normalement à l'état saprophyte, ce sont des tuméfactions sous-cutanées [également musculaires et osseuses] contenant des grains constitués par des amas de champignons présents sous forme de volumineux filaments (QUILLET Méd. 1965, p.310).
mycétophage, subst. masc. ,,Genre d'insectes coléoptères (...) dont les espèces, assez nombreuses en Europe, vivent dans le bois envahi par le mycélium de certains champignons`` (Lar. 20e).
mycétophile, subst. ,,Amateur de champignons`` (Lar. 20e).
mycétozoaire, subst. masc., bot. ,,Champignon qui, à une certaine époque de son développement, est susceptible de mouvements et a été comparé à un animal`` (Lar. 20e). Les Myscomycètes ou Mycétozoaires sont des êtres vivants très inférieurs (PLANTEFOL, Bot. et biol. végét., t.2, 1931, p.85).
Prononc.:[miko] ou, en syll. inaccentuée, [--], [miseto] ou, en syll. inaccentuée, [--].

-myce, myci-, myco-
Éléments, du grec mukês « champignon ».Ex. : saccharomyce, mycologie, streptomycine. -mycète.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем решить контрольную работу

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Myco — may refer to: Myco (programming), a framework for developing software applications in the Perl programming language Myco (singer), a Japanese singer (Etymology: formed irregularly from Greek mukes (=fungus, mushroom); cf. Wiktionary) This… …   Wikipedia

  • myco- — My|co siehe auch myko , Myko …   Universal-Lexikon

  • Myco- — My|co siehe auch myko , Myko …   Universal-Lexikon

  • myco... — myco...,   Wortbildungselement, myko …   Universal-Lexikon

  • myco- — before vowels myc , word forming element meaning mushroom, fungus, formed irregularly from Gk. mykes fungus, mushroom, anything shaped like a mushroom, from PIE root *meug slimy, slippery (see MUCUS (Cf. mucus)). The correct form is myceto (mycet …   Etymology dictionary

  • myco- — [mī′kō, mī′kə] [< Gr mykēs, fungus < IE base * meuk , slippery > MUCK, L mucus] combining form fungus [mycology] …   English World dictionary

  • Myco (programming) — myco is a framework for developing software applications in the Perl programming language. Features The myco is based on microPlatform framework and supports: Object lifecycle services: accessors data validation persistence templates (vaguely… …   Wikipedia

  • Myco (singer) — Myco Born February 27, 1979 (1979 02 27) (age 32) Origin Shinjuku, Tokyo, Japan Genres J pop Occupations Singer, voice actress …   Wikipedia

  • Myco-heterotrophy — Monotropa uniflora, an obligate myco heterotroph known to parasitize fungi belonging to the Russulaceae.[1] Myco heterotrophy is a symbiotic relationship between certain kinds of plants and fungi, in which the plant gets all or part of its food… …   Wikipedia

  • myco-diesel — n. Diesel fuel manufactured from a fungus. Also: mycodiesel. Example Citations: A tree living fungus that manufactures diesel fuel has been discovered in South America. Experts believe the organism, Gliocladium roseum, could potentially be a… …   New words

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”